En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

> Evénements | Recent events

Finale nationale des plaidoiries lycéens du mémorial de Caen

Par admin sainteagnes49, publié le jeudi 14 décembre 2017 12:06 - Mis à jour le lundi 12 février 2018 19:25
Jeanne3.jpg
Elle avait choisi de mettre en lumière le cas du photojournaliste Mahmoud Abu Zeid...

 

            Le 28 janvier 2018, Jeanne Chassereau, élève de terminale ES au Lycée Sainte-Agnès représentait les Pays de La Loire à la finale nationale des Plaidoiries des lycéens au Mémorial de Caen au milieu de 13 autres lycéens venus de toute la France et du Maroc. Les Lycéens, invités pendant 4 jours par le Mémorial de Caen, ont pu réfléchir et échanger sur l’importance de l’engagement citoyen pour promouvoir le respect des droits humains et faire progresser la paix dans le monde.

            L’ émouvante journée du 28 janvier fut marquée par la force de conviction de ces lycéens de 15 à 18 ans, pour  défendre les victimes d’atteinte aux Droits de l’Homme sur toute la planète : atteinte aux droits des femmes (l’absence d’application du droit face au viol des femmes au Maroc ou dans les réserves indiennes aux Etats-Unis) atteinte aux droits des minorités (les Alévis en Turquie, les Rohingyas en Birmanie, les Pygmées au Cameroun) ou atteinte aux droits des enfants ( enfants-soldats en Sierra Léone ou en Irak).

            Devant 3000 personnes et un jury composé de journalistes, d’avocats et de représentants d’ONG, présidé par l’avocat-rappeur Maitre Serge Money,  Jeanne a défendu avec un fort pouvoir de conviction, les libertés d'expression bafouées en Egypte sous la coupe du Président Al-Sissi, dans une plaidoirie intitulé : « les libertés égyptiennes, la corde au cou ». Ce sujet s’insère dans une actualité brûlante où le chef d’État égyptien a muselé toute opposition et met en scène sa propre réélection pour 2018.

            Le jury a choisi de lui remettre le prix Reporters sans Frontières. Ce prix a beaucoup de sens pour Jeanne étant donné la forte implication de cette ONG pour la défense de la liberté d’expression dans le monde. Cette plaidoirie a aussi, tout particulièrement touché le deuxième jury, composé de Lycéens, qui lui a attribué le prix de la meilleure plaidoirie.

             Le lendemain, des élèves-avocats puis des avocats ont également plaidé pour la défense des droits de l’Homme dans le monde.

             Cet engagement des jeunes pour le respect des libertés individuelles montre la nécessité de l’implication de la société civile pour rester vigilants face aux Etats qui s’affranchissent des lois nationales et des chartes internationales qu’ils ont pourtant signé.

 

Anne Goubaud-Gautreau

       

 

 

 

 



 

Le 8 décembre 2017, finale régionale des plaidoiries lycéens du mémorial de Caen   

 

Elle avait choisi de mettre en lumière le cas du photojournaliste Mahmoud Abu Zeid, qui a couvert la sanglante répression du « sit-in » des partisans de Mohammed Morsi en août 2013. Mahmoud Abu Zeid a été interpellé le jour même et a été torturé. Il croupit en prison depuis trois ans, malade d’une hépatite C, très affaibli, il risque la peine de mort.

            Depuis 2013, c’est 60 000 personnes qui ont été arrêtées par le régime du Président Al-Sissi pour leurs convictions politiques, en violation totale de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme pourtant ratifiée par la République Démocratique d’Egypte.

 

            Par sa force de conviction et son argumentation étoffée, Jeanne Chassereau, élève de terminale ES au Lycée Sainte-Agnès, a gagné hier le concours régional des Plaidoiries. Elle représentera les Pays de la Loire en finale nationale, le 26 janvier, au Mémorial de Caen où elle présentera à nouveau sa plaidoirie, en lice face à 9 autres candidats venus de toute la France.

Félicitations Jeanne !

 

 

Anne Goubaud-Gautreau

Pièces jointes
Aucune pièce jointe